Header
Ombre-haut

Description

Depuis les années 1990, plusieurs facteurs ont considérablement fragilisé le monde paysan au Burkina : production alimentaire soumise aux aléas des changements climatiques, dévaluation du franc CFA, désengagement de l’État, libéralisation du commerce et des prix de certaines filières de production, promotion d’une agriculture intensive et chimique au détriment des exploitations familiales, faible implication des organisations paysannes dans la politique. La FENOP a vu le jour en 1996. D’ampleur nationale, elle a pour mission principale de défendre les exploitation paysannes familiales et de promouvoir l’agro- écologie. E-CHANGER collabore depuis des années avec la FENOP par l’envoi de volontaires dans une perspective d’apprentissage réciproque.

Le projet, qui appuie le renforcement de la cellule de communication et d’information de la FENOP, a pour but : • le renforcement institutionnel de la FENOP, • la lutte pour la sécurité alimentaire et économique des paysan(ne)s et leur participation politique, • la sensibilisation de la population suisse sur les défis du monde paysan burkinabé.

Objectifs

Renforcer les capacités de communication, d‘information, de mobilisation des ressources et améliorer le dispositif pédagogique

Bénéficiaires

Les collaborateurs de l’équipe de la FENOP (9 pers.) et les organisations paysannes membres de la FENOP

Partenaire local

La Fédération Nationale des Organisations Paysannes (FENOP)

Durée

2 ans

Montant recherché

CHF 15’000.–

Localisation

Ouagadougou

Résultats

L’objectif de renforcer l’équipe dans la gestion de l’information et de la communication interne et externe a été atteint. Le site est mis à jour et propose la diffusion des nouveaux bulletins, ce qui fait que les producteurs/trices sont mieux informés et sensibilisés.

L’objectif de favoriser la consolidation des réseaux de la FENOP, de développer de nouveaux partenariats et d’appuyer la mobilisation des ressources a été atteint. En effet, différentes conventions de partenariats ont été signées par la FENOP améliorant sa visibilité au niveau national et international et d’autres partenariats préexistants ont été renouvelés.

L’objectif d’élaborer un répertoire de personnes ressources de la FENOP a été atteint. Ce répertoire, contenant plus de 250 consultants/référents, est opérationnel et régulièrement consulté, mis à jour et amplifié par les membres du bureau de la FENOP.

L’objectif de sensibilisation de la population suisse sur les défis et les enjeux du monde rural burkinabé a été atteint par la diffusion de lettres circulaires, d’articles sur un blog, une page Facebook, une interview radio et des rencontres avec les membres du groupe de soutien.

Répondant à la fois à des contraintes sécuritaires et aux besoins de la FENOP, la coordinactrice s’est concentrée, d’une part, à renforcer la cellule communication (à travers, notamment, la publication des bulletins et la formation de ses collègues) et, d’autre part, à assurer une recherche de fonds permettant à la FENOP de poursuivre ses activités.

» 131-17_Fiche_-_E-CHANGER.pdf