Header
Ombre-haut

Description

Au Myanmar, les conflits, les violences interethniques, les tensions religieuses ont contraint des milliers de personnes à abandonner leur foyer. Les élections de 2015 ont marqué un tournant historique et conduit l’ouverture du pays qui attire maintenant de nombreux touristes. L’économie – en particulier le secteur hôtelier – est dépassée par une demande croissante de main d’œuvre qualifiée. La formation professionnelle est l’un des principaux défis auquel doit faire face le pays.

Le projet FXB a pour but d’offrir à des jeunes gens vulnérables un emploi stable et durable, grâce à une formation modulable en fonction de leurs aptitudes et de leurs intérêts. Implantée dans l’État du Rakhine, l’une des régions les plus défavorisées du Myanmar, l’école hôtelière est située non loin d’une des plages les plus réputées du pays, dans une région touristique en plein essor, gage de perspectives très porteuses.

Objectifs

Développer les compétences professionnelles en hôtellerie de jeunes vulnérables

Bénéficiaires

Une cinquantaine de jeunes birman-e-s vulnérables et en situation précaire

Partenaire local

FXB Myanmar

Durée

2 ans

Montant recherché

1ère année: CHF 30’000.– ; 2e année: CHF 25’000.–

Localisation

Ngapali, Myanmar

Résultats

  • Développer les compétences professionnelles en hôtellerie des jeunes vulnérables 50 jeunes ont participé au programme de niveau « Professionnal » qui leur apprend les bases de l’hôtellerie ainsi que de la formation théorique. 92% d’entre eux ont obtenu leur certificat. 38 de ces jeunes ont continué leur formation en s’inscrivant au programme « senior » qui apprennent en plus la profession de réceptionniste ainsi que les tâches liées à la cuisine. L’âge des bénéficiaires, qui venaient de familles vulnérables touchées par la pauvreté, variait entre 16 et 23 ans. Ces jeunes ont difficilement eu accès à l’éducation après l’école secondaire.

  • Favoriser l’insertion professionnelle dans le domaine de l’hôtellerie L’objectif a été atteint. Seuls deux étudiants ont abandonné durant leur stage. Les derniers étudiants diplômés se sont retrouvés sur le marché du travail durant la saison des pluies. A cette période, les hôtels de Ngapali sont pour la plupart fermés. C’est la raison pour laquelle seuls 66% des diplômés sont employés à la fin de la période du rapport. Cependant, 20% d’entre eux vont passer des entretiens d’embauche au cours du mois de septembre.

  • Développer des compétences de vie des jeunes et améliorer leur statut psychosocial En plus des cours de formation professionnelle en hôtellerie, des ateliers de formations spécifiques (sensibilisation au VIH et autres maladies, nutrition et hygiène, santé sexuelle et reproductive, sensibilisation au trafic d’êtres humains et violences sexistes, premiers secours) ont eu lieu. De nombreuses activités extrascolaires et récréatives ont été organisées pour visiter la région, découvrir des sites ou faire de la sensibilisation. Par exemple, les jeunes ont pu prendre part à un bilan dentaires et se faire soigner si besoin, ce qui leur a permis de comprendre l’importance de l’hygiène dentaire. Un temps important est également dédié à la protection de l’environnement et au développement d’un tourisme durable et responsable.

L’objectif a été atteint car tous les jeunes ayant participé au cours d’été (50 jeunes employés de structures partenaires et chômeurs âgés de 17 à 29 ans) ont été formé en anglais, en informatique et en tourisme durable et ont développé leurs compétences de vie globale.

L’International Labour Organization (ILO), en partenariat avec le Ministère de l’Education, a ouvert le premier centre de certification en hôtellerie du Rakhine le 1er août 2019, à Sittwe. Ce dernier permettra de faciliter la certification NSSA (National Skills Standards Authority) des diplômés dans le futur et leur permettra d’avoir leur diplôme reconnu au niveau national.

» 123-17_Fiche_-_FXB.pdf