Header
Ombre-haut

Description

La région de Galgaduud, dévastée par des décennies de conflits claniques et ponctuée de périodes d’extrême sécheresse, est une des plus défavorisées de Somalie. Comme dans le reste du pays, la fréquentation de l’école implique le port obligatoire d’un uniforme. Parce que celui-ci est coûteux et difficile à se procurer (manque de tailleurs dans la région), de nombreux enfants ne peuvent être scolarisés. Le projet vise la formation de couturières ce qui permettra :

  • d’accroître l’autonomie et le savoir-faire des femmes, ainsi que le revenu de leur famille,
  • de procurer aux parents les uniformes qui ouvriront les portes des classes à leurs enfants.

Objectifs

Permettre la scolarisation d’enfants, accroître le savoir-faire et l’autonomie des femmes, offrir une source de revenu à des familles de la région.

Bénéficiaires

Les femmes du district d’Adaado et les enfants de la région.

Partenaire local

Iftin Education & Development

Durée

1 an

Montant recherché

CHF 11’000.–

Localisation

Somalie, Galgaduud, Adaado

Résultats

Le Projet poursuivait 3 objectifs principaux :

  1. Développer les compétences professionnelles, en particulier des femmes, dans le domaine de la confection

  2. Améliorer l’accès des enfants à la scolarité en leur fournissant les uniformes scolaires exigés pour leur formation et confectionnés par les femmes.

  3. Améliorer les conditions économiques de la région par la création d’une coopérative et la production d’uniformes.

Force est de constater que le volet formation a dépassé les attentes et ce en respectant scrupuleusement le budget prévu. En effet, les enseignants recrutés ont réalisé un travail admirable et 27 personnes ont bouclé le cycle de formation avec succès.

Le nombre d’uniformes réalisés durant la période de formation dépasse les résultats escomptés : 40 uniformes confectionnés sur une durée d’un mois, contre les 35 planifiés. Au total, 175 uniformes ont été vendus après la période de formation.

S’agissant de la coopérative, les résultats sont par contre, à ce jour, en deçà des attentes. Lors du bilan, en avril 2017, il y avait peu de commandes d’uniformes, car les écoles ou les familles effectuent, habituellement, leurs achats d’uniformes scolaires en juin-juillet.

Ayant constaté que l’aspect marketing et publicitaire avait été lacunaire en 2016, l’association RAJO a décidé de mettre en place une stratégie marketing, ainsi qu’une formation qui sera proposée aux membres de la coopérative,afin de faire connaître leur produit d’ici à juin 2017. RAJO escompte ainsi augmenter sensiblement le chiffre d’affaire de la coopérative dans le but de parvenir à l’autofinancement des pôles formation et production (charges salariales, fournitures, infrastructures).

» 100-15_Fiche_-_Rajo-Rapport-web.pdf

En Images

  • Site_dsc03360
  • Site_dsc03323
  • Site_dsc03329