Header
Ombre-haut

Description

Au Togo, la dégradation des terres touche environ 85% des sols cultivables. Les impacts socio-économiques de l’érosion des sols et de leur dégradation sont la baisse des rendements agricoles, la diminution des temps de jachères, l’exode rural, l’acquisition d’intrants agricoles, les pertes de terres cultivables et de revenus. Les systèmes agroforestiers ont un grand potentiel de diversification des ressources alimentaires et des sources de revenus. Ceux-ci peuvent améliorer la productivité des terres, stopper et inverser la dégradation des terres.

Activités du projet:

  • mettre en place des parcelles agroforestières,

  • améliorer les rendements des producteurs de cacao par la pratique de l’agroforesterie,

  • restaurer les terres arables,

  • améliorer les mécanismes de gestion communautaire.

Objectifs

Améliorer les conditions socio-économiques des producteurs et contribuer à la restauration et la préservation de la biodiversité et de l’écosystème.

Bénéficiaires

120 producteurs.

Partenaire local

Avenir De l’Environnement (ADE), Centre de Recherche Agronomique Forestier (CRAF), Institut de Conseil et d’Appui Technique (ICAT)

Durée

2 ans

Montant recherché

CHF 40’000.–

Localisation

Togo, Kloto

» 88-14_Fiche_-_Morija_Agroforesterie_web.pdf