Header
Ombre-haut

Description

Le vieux quartier de Bobo Dioulasso est en grande difficulté économique, social, sanitaire. L’association Le Paradis y œuvre depuis plus de 10 ans dans ces différents domaines. Les piles, omniprésentes, jonchent les sols, emplissent les fossés. La population, non sensibilisée à la nocivité des piles, les jette par terre comme des noyaux de mangue. Un travail de longue haleine est indispensable. Le projet Pile Efface vise à sensibiliser les habitants de Bobo à la nuisance des piles : affiche, spot radio, etc.

Pour nettoyer le sol, Le Paradis projette d’échanger les piles contre des céréales ou de l’engrais (fumier) produit sur place. 50 fermes des environs de Bobo sont partenaires du projet et seront appuyées pour améliorer leur exploitation en vue de fournir des céréales et de l’engrais. Les piles seront revendues à des industriels du recyclage.

Objectifs

Eradiquer du sol des piles électriques et élaborer une chaîne de recyclage

Bénéficiaires

Les habitants du vieux quartier de Bobo Dioulasso

Partenaire local

Association Le Paradis, de Bobo-Dioulasso

Durée

1 an

Montant recherché

CHF 21’000.—

Localisation

Burkina Faso, Bobo Dioulasso

Résultats

Le nettoyage de la ville de Bobo-Dioulasso et de la campagne environnante des piles qui jonchent le sol s'est réalisé sur la base d'un échange piles-céréales. Le taux d'échange initialement prévu (10 kg de piles pour 1 kg de mil) s'est révélé trop élevé et a été ramené à 2 boîtes de piles pour une boîte de mil. Quarante tonnes de piles ont été échangées contre 26 tonnes de mil. Le mil, de production locale, a été préféré au riz, plus cher et importé. De plus, un partenariat avec des fermes environnantes permet de renouveler l'expérience.

L'information, la sensibilisation et l'éducation de la population sur la nuisance des piles sur la santé et l'environnement s'est faite au travers d'une série d'annonces faites aux radios locales. Il en a résulté un vif intérêt ainsi qu'un débat en ville et dans la région, ce qui a valu les félicitations des autorités locales. L'intérêt s'est notamment concrétisé par le ramassage des piles dans les villages alentours pour être échangées contre du mil.

Cette expérience débouche sur des propositions d'alternatives dans la récupération et le recyclage autonome impliquant une collaboration public-privé. La mairie met un terrain à disposition pour le stockage des piles et fait pression sur l'usine de piles pour développer un système de consigne et de quota de récupération. L'implication de la mairie est facilitée par les ordinateurs de la ville de Lausanne mis à sa disposition pour informatiser son service civil notamment.

» 31_Fiche_-_Le_Paradis-_Pile_Efface_web.pdf

En Images

  • Site_pile_dans_canalisation
  • Site_copy__2__of_dscn1980
  • Site_copy__2__of_dscn1940
  • Site_pile_sur_bord_de_riviere_2
  • Site_dscn1100
  • Site_pile_dans_mur_1