Header
Ombre-haut

Description

Les villageois au sud du Tchad vivent essentiellement d’agriculture vivrière et sont confrontés à de grosses difficultés alimentaires lors de la période de soudure (période précédant la nouvelle récolte) où le prix des céréales est très élevé.

Le projet « Banque de céréales » vise à permettre à quatre villages tchadiens d’acheter des céréales à bas prix au moment de la récolte, puis de les revendre, à un prix juste, aux plus démunis lors de la période de soudure. L’argent de cette vente permettra l’achat des céréales l’an prochain.

Un des volets de ce projet est la mise en place d’un comité de gestion et la formation de ses membres. C’est par une gestion communautaire que la sécurité alimentaire ainsi visée doit permettre d'améliorer l'état alimentaire et de lutter contre l'exode rural.

Objectifs

Le projet vise à assurer la sécurité alimentaire en faveur de 4 villages et à permettre aux plus démunis de passer au mieux la période de soudure en attendant la nouvelle récolte.

Bénéficiaires

Les personnes les plus démunies de 4 villages

Partenaire local

Fédération des Ecoles Communautaires Chrétiennes (FECC)

Durée

1 an

Montant recherché

CHF 8'000.―

Localisation

Tchad

Résultats

Dans le contexte mondial de la crise alimentaire et de la flambée des prix, l'achat de céréales (petit mil et sorgho) a été réalisé pour le même montant dans 3 villages au lieu de 4 initialement prévus. En effet, le prix du sac est passé de 9'000 CFA à 15'400 CFA en peu de temps.

  • Deux villages ont acheté les céréales localement, alors que le troisième village a dû se les procurer auprès d'une autre région à cause de l'épuisement des stocks.

  • La vente par petites quantités a permis d'obtenir un léger bénéfice (2'100 CFA par sac) malgré la hausse des prix. Ce bénéfice permet de créer un fonds de roulement permettant aux villages concernés d'être financièrement autonomes pour poursuivre le projet.

  • Grâce au bénéfice généré, le village de Béhomon a réalisé de petits projets comme le creusement de toilettes.

  • Selon les chefs de villages bénéficiaires, le projet a permis d'éviter que plusieurs personnes ne meurent de faim.

» 17_Fiche_-_Morija_-_Banque_c_r_ales_web.pdf

En Images

  • Site_p1000844_web
  • Site_p1000906
  • Site_un_champ_de_mil_pr_s_de_koumra