Header
Ombre-haut

Description

Le faible taux de scolarisation au Tchad est l’un des principaux handicaps au développement de ce pays. On note encore un fort taux d’analphabétisme de 78% (69% chez les hommes et 86% chez les femmes). Pour faire face à cette situation, la Congrégation des Soeurs Bernardines d’Audenarde (Belgique) a construit en 2012- 2014 sur le site de Bedjom/M’Balkabra une école primaire pour filles, ouverte à toutes (indépendamment de la religion) et comprenant 6 classes de 40 élèves. Des consoeurs rwandaises, professionnelles de l’enseignement et de l’éducation, gèrent cette école qui connaît un grand succès auprès des parents et fonctionne à plein rendement. L’Association Frère Régis Balet, avec l’aide de Valais Solidaire, a participé en 2013/2014 au financement des bâtiments de l’école primaire. Le succès et la qualité de l’éducation dispensée dans cette école, ainsi que la demande grandissante des parents incitent la Congrégation à envisager la construction au même endroit d’une école secondaire et d’un lycée. L’association Frère Régis Balet désire soutenir cette initiative.

Objectifs

Donner aux jeunes filles sortant de l’école primaire la possibilité de poursuivre des écoles secondaires, qui leur permettront ensuite d’accéder aux études techniques et universitaires. Former des enseignants autochtones

Bénéficiaires

Jeunes filles de la région ayant accompli leur cycle d’école prim

Partenaire local

Sr. Agnes, Rwandaise licenciée en pédagogie et directrice de l’école primaire, ainsi que Sr. Donatilla Mukankusi, économe de la province Africaine. La Congrégation des Soeurs Bernardines d’Audenarde, Belgique

Durée

12 à 18 mois

Montant recherché

30'000

Localisation

Tchad, Bedjom près de M’Balkabra, Préfecture du Logone Occidental dont le chef-lieu est Moundou

» 18-136_Fr_re_R_gis-Rapport_final-web.pdf