Header
Ombre-haut

Description

Apprentis Du Monde soutient depuis plus de 15 ans l’apprentissage des jeunes défavorisés à l’Est du Cameroun, à Abong-Mbang. Le but est de permettre à des adolescents d’acquérir des connaissances et un savoir-faire afin qu’ils puissent exercer un métier et vivre dignement. Par leur instruction, ces adolescents contribueront à l’amélioration de la qualité de vie de la population locale ( fabrication de meubles, portes, fenêtres pour les villageois). Le projet vise à :

  • la mise à niveau des connaissances scolaires des jeunes avant le début de la formation

  • l’apprentissage d’un métier dans deux unités différentes, une unité liée à une menuiserie, une autre à une école ménagère

  • l’apprentissage d’une meilleure qualité de vie par l’éduction à l’hygiène corporelle et alimentaire, la conduite d’un potager, etc.

Objectifs

Former des jeunes défavorisés afin qu’ils puissent acquérir un métier.

Bénéficiaires

Jeunes défavorisés de la région d’Abong-Mbang

Partenaire local

Apprentis Du Monde Cameroun, par le Père Georges-Henri Rey

Durée

1 an

Montant recherché

CHF 23’000.―

Localisation

Cameroun, Abong-Mbang

Résultats

Le Centre Mashi Iqbal (CMI) d'Abong-Mbang est essentiel, car une nation n'a pas d'avenir si elle ne forme pas sa jeunesse. Malgré les difficultés rencontrées (retard dans le renouvellement d'exploitation du CMI pour raisons administratives), le CMI a poursuivi ses missions que sont la mise à niveau scolaire, l'apprentissage d'un métier et l'apprentissage d'une hygiène de vie. Sur une vingtaine d'élèves qui ont commencé les cours de mise à niveau, une quinzaine était apte à commencer une formation.

L’apprentissage en menuiserie dure quatre ans sur une base d'études fournie par le Centre professionnel de menuiserie de Martigny.

  • La formation a été suivie par une dizaine d'élèves par niveau (ou année).

  • Douze élèves ont terminé la 4ème année avec un diplôme qui atteste leur capacité à construire des portes, des fenêtres, des lits, des chaises et des tables.

  • Durant leurs études, les élèves ont suivi des cours d'apprentissage d'hygiène de vie touchant l'hygiène corporelle, l'hygiène alimentaire et la conduite d'un jardin potager. C'est ainsi que les responsables ont constaté chez les étudiants du CMI une diminution de cas de maladies et d'allergies, une croissance physique au-dessus de la moyenne et l’acquisition de compétences concernant la culture des légumes.

» 12_Fiche_-_ADM_-_Centre_Masih_Iqbal_web.pdf